Brothers & Sisters [Poulette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Brothers & Sisters [Poulette]

Message par clem89 le Dim 21 Juin - 18:50



Dans la jungle des séries, il y en a qui mettent du temps à parvenir jusqu’à nous, et d’autres qui trouvent petit à petit leur public, Brothers and Sisters appartient à ces deux catégories.

Cette série américaine créée par Ken Olin et Jon Robin Baitz en 2006 n’est en effet apparue que depuis quelques semaines sur TF1 à 17h30 tous les jours, cependant elle a su trouver un public fidèle qui, à l’heure où les séries policières font la loi aux Etats-Unis, apprécie le retour à des histoires familiales.

Brothers and Sisters, comme son nom l’indique parle en effet des relations familiales, avec en point de mire la famille Walker autour de laquelle la série s’articule. Outre-Atlantique, la série reprendra à la rentrée prochaine sa quatrième saison tandis que nous découvrons à peine cette famille en France, c’est pourquoi je ne m’étalerai pas sur les histoires futures ou à venir, mais plutôt sur les membres de cet arbre familial plutôt compliqué.

La série débute par le retour à Los Angeles de Kitty Walker (Calista Flockhart) dans la aison familiale, pour un grand rassemblement autour des parents, William (Tom Skerrit) et Nora Walker (Sally Field). Les relations sont tout de suite tendues puisque Kitty et Nora semblent être en froid mais le restant de la famille est là pour maintenir un apparent bonheur : il y a Saul (Ron Rifkin), le frère de Nora, Sarah (Rachel Griffiths) l’ainée et Thomas (Balthazar Getty), l’ainé des garçons, qui travaillent tous les trois dans l’entreprise familiale de William, mais aussi les deux autres fils de la famille, Kevin (Matthew Rhys), un avocat gay et fier de l’être et enfin le petit dernier, Justin (Dave Annable) qui a un mode de vie beaucoup plus dissolu.

Entre reproches et retrouvailles, cette réunion se passe tant bien que mal jusqu’à ce terrible accident où William a une crise cardiaque et tombe dans la piscine … mais on a beau enterrer des corps, il y a pourtant toujours des choses qui remontent à la surface … ainsi, Sarah va vite s’apercevoir que son père et Saul cachaient bien des choses au sein de l’entreprise, tout en devant gérer également son mariage qui est en train de sombrer. Thomas et sa femme Julia (Sarah Morris) ont eux aussi des soucis, ils n’arrivent pas à avoir d’enfant.
Nora, maintenant seule matriarche de la famille, en plus de devoir gérer la mort de son mari, devra également vivre avec le retour de Kitty dans sa maison, à qui elle reproche d’avoir poussé Justin à partir pour la guerre en Irak quelques années auparavant. Et pour couronner le tout,une ancienne maîtresse de William, Holly Harper (Patricia Wettig), refera surface en amenant avec elle une demi-sœur à cette déjà grande famille : Rebecca Harper (Emily Van Camp), ce qui causera encore de nouveaux soucis au sein de la famille.




Vous l’avez compris, c’est une famille comme on n’aimerait pas avoir ! Et pourtant, si on y regarde de plus près … c’est une famille qui se rassemble pour lutter quand ils ne sont pas en train de lutter entre eux, c’est une famille qui applique le principe du « chacun pour soi » mais aussi celui du « un pour tous, tous pour un », bref c’est une famille adorable et attachante.

Car en effet, les histoires familiales, c’est toujours un peu pareil et c’est vrai que parfois, les situations sont classiques, on les sent venir, on sent comment elles vont se terminer, et pourtant on en rigole encore, et on est quand même ému quand la famille se déchire, pour mieux se retrouver. De plus, la série a fait le pari risqué de parler de sujets peu évoqués comme l’homosexualité, l’impossibilité d’avoir des enfants ou encore la politique qui tient une place importante puisque Kitty est animatrice d’émissions politiques. Alors qu’est-ce qui fait le succès de cette série ?

En premier lieu, sans aucun doute, le casting ! La série a su refaire tourner des anciennes stars de séries et l’alchimie entre eux est clairement très bonne et donne un réel naturel à cette série qui prendrait presque des airs det élé-réalité familiale ! De plus, la bande-son de la série est plutôt très bonne et colle bien aux différentes situations. Avec tout ça, pas étonnant que les guests s’y précipitent et que les récompenses pleuvent (meilleure série dramatique et meilleure actrice de série dramatiquepour Sally Field) alors, longue vie à la famille Walker !


_________________
avatar
clem89
Admin
Admin

Masculin
Lion Nombre de messages : 23123
Age : 26
Localisation : Auxerre
Emploi : khâgneux à temps partiel le mardi.
Humeur : <3
Loisirs : lecture, TV,...
Série préférée : Desperate Housewives
Série(s) du moment : Desperate Housewives, Bones, NCIS

http://cleminoumounichouchka.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum